Section: Actualité : Papouasie-Nouvelle-Guinée

PAPOUASIE NOUVELLE GUINÉE- 50E

UN PEUPLE HEUREUX ET FIER DE SA FOI
Pierrette Gagnon, fdls

En fêtant le 50e anniversaire de l’arrivée de leurs premier-e-s missionnaires, les Papous fêtent leur fierté et leur joie de croire. «Réjouissons-nous; la Parole de Dieu luit dans les ténèbres et nous conduit à Dieu !» Tel est le thème choisi pour ce temps de festivités. Célébrer, fêter, danser ! La vie et la foi ne font qu’un pour ce peuple qui a saisi de l’intérieur le message de l’Évangile.   Dans le programme des fêtes, en ce 11 août 2013, c'est au tour des Kiwais de Daru de dire leur reconnaissance. Ceux-ci ont toujours eu la réputation d'être les meilleurs danseurs de la Province et ils vont nous le prouver une fois de plus !

 Album Photos

Attendre fait partie de la fête
La semaine de festivités commence à l'aéroport de Daru lors de l'arrivée de Mgr Gilles Côté, smm et des Sœurs Lucie et Pierrette Gagnon, Filles de la Sagesse. Danses, colliers de fleurs, tambours, chants, tout y est pour inaugurer cette longue semaine de célébration. On nous amène à la cathédrale où des centaines de Papous nous accueillent dans la joie et la reconnaissance. Après la messe d'ouverture célébrée le matin, ils ont attendu toute la journée en chantant. En effet, au lieu d'arriver vers 10 heures comme prévu, nous sommes arrivés à cinq heures de l'après-midi. Aucun reproche, aucun mécontentement, rien n'atténue leur joie, le temps est à la fête malgré tous les imprévus. Voilà une bonne illustration de la patience des Papous!

L’Évangile a porté fruit ; les Papous en sont conscients

Le lendemain matin, une impressionnante procession officielle commence sur le bord de la mer jusqu'à la cathédrale. Geste qui remémore l'arrivée des premiers missionnaires apportant la Bonne Nouvelle de l'amour infini du Père pour chacun d'eux. Les Papous sont conscients que l'annonce de l'évangile et sa pratique ont porté du fruit dans leur vie.

Plus la fête dure, plus la joie augmente
Durant le jubilé, à chaque jour de la semaine, une messe solennelle est célébrée, animée par différents groupes: les femmes, les enfants de l'école Montfort, les jeunes adultes, les enfants à besoins spéciaux et leurs professeurs, les hommes... Nous vivrons aussi deux nuits inoubliables de danses accompagnées des dons offerts par les nombreux groupes venus des villages environnants et de toutes les dénominations. Plus la fête dure, plus la joie augmente, et de plus en plus de personnes arrivent de partout pour partager les réjouissances. Des personnes de tribus, de langues, de religions différentes vivent une expérience œcuménique qui laisse entrevoir l'unité que Jésus est venu apporter au monde.

Des gens heureux et fiers de leur foi
L'expérience, dans cette Papouasie où j'ai passé presque toute ma vie, me révèle des gens heureux et fiers de leur foi, pour qui les différentes religions pratiquées autour d'eux ne font pas problèmes. Tous et toutes font partie des gens qui expriment leur reconnaissance pour la venue des missionnaires et ce qu'ils ont été pour eux. Tous et toutes s'efforcent de témoigner des valeurs évangéliques d’accueil et de partage malgré leurs faiblesses et leurs limites.
L'Église, c'est eux, ils la veulent vivante, engagée, participante et en communion avec tous. Même si la pratique dominicale laisse parfois à désirer pour certains, leur foi en Dieu est souvent surprenante. Ils n'hésitent pas en à en parler et à manifester ouvertement leur croyance lorsque c'est opportun.
Les quelques mois passés dans un contexte de remise en question des valeurs religieuses me plonge dans un climat bien différent. Ici, au Québec, je rencontre des gens qui questionnent leur foi, leurs pratiques religieuses, souvent avec raison. Cela me fait réfléchir sur notre travail missionnaire, sur notre rôle de transmetteurs des valeurs religieuses.


Aussi je deviens de plus en plus consciente de l'importance d'être fidèle à l'intégrité de la Parole et à la manière de La proposer en respectant les choix de chacun et chacune. La tolérance, le respect des consciences et une spiritualité basée sur l'amour sont des valeurs à promouvoir pour bâtir une Église qui continuera de grandir et sera source de paix pour tous les peuples.
L'esprit des Béatitudes et le grand commandement de l'amour sont toujours à privilégier dans notre annonce de Jésus-Christ. «Ce que vous avez fait aux plus petits d'entre les miens, c'est à Moi que vous l'avez fait.», dit Jésus. Voilà les règles d'or de l'Évangélisation !


 

Article available in Français English Espanol Italiano
Autres articles récents dans la section Actualité : Papouasie-Nouvelle-Guinée
PAPOUASIE NOUVELLE GUINÉE- 50E
NOMAD, UN AN APRÈS ...
Un Face à Face avec la Sagesse
AU-DELÀ DES FRONTIÈRES - NOMAD, PNG
AU-DELÀ DES FRONTIÈRES NOMAD, PNG... suite
Le projet de la Ferme Emmaüs
Papua Nouvelle Guinée
L’heure de la Sagesse en Papousie
Wisdom’s Kundu
Bonnes Nouvelles de la Papouasie !
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse 2005-2014 Mentions légales