Section: Actualité : Haïti

L'INSTITUT MONTFORT - 60 ANS DE FONDATION

DÉFIER LA SURDITÉ EN HAÏTI
Sr Lamercie Estinfort, fdls
Directrice

Comme on se souviendra, l'Institut Montfort est voué à l’éducation, l’évangélisation et l’instruction des enfants sourds, catégorie négligée de la société haïtienne. Cet Institut a maintenant ouvert la célébration de ses 60 ans de fondation. C’est dans l’action de grâce, la prière et la joie que les Filles de la Sagesse ont lancé l’année de ce jubilé.. La célébration d’ouverture eut lieu le 28 avril 2016, date mémorable pour toute la Famille montfortaine, marquant le tricentenaire de l’entrée au ciel de notre  Saint Fondateur, Louis Marie Grignion de Montfort. Occasion favorable pour ouvrir largement les portes de l'Institut et y révéler les secrets des merveilles qui s'y opèrent.

Mgr Guire Poulard, Archevêque de Port-au-Prince, a présidé la célébration eucharistique. Il était là, plongé dans le calme de la méditation, et attentif comme à une réunion de parents, à l’école des sourds. Il était surtout heureux de découvrir les richesses étonnantes chez ces jeunes. Le chemin se fait imprévisible comme le langage du sourire au regard d’un enfant sourd.  Il faut porter la parole plus loin, dans les couloirs de l’impossible, pour donner le jour au possible.

Un peu d'histoire

L’Institut Montfort était établi dans le quartier populaire de la Rue Saint Martin, au centre ville de Port-au-Prince.  Suite aux innombrables dégâts causés par le séisme dévastateur de 2010, il a été transféré à la Croix des Bouquets, plus précisément à la rue Duval 31.  En amont comme en aval, le travail des quatre Centres de l’Institut, de Port-au-Prince, du Cap-Haïtien, de saint Marc et de Lavaud, recherche une même unité d’actions pour assurer une existence honorable aux enfants et jeunes  handicapés sensoriels d’Haïti.

L’Institut Montfort construit donc son engagement autour des enfants sourds, pour déposer, dans leur cœur, leur esprit et leur âme, le sens profond de la vie. Cela veut dire qu’à l’Institut, la formation classique est obligatoirement doublée d’une formation professionnelle et de travaux manuels.

De l'autre côté de l'Institut: fermes et ateliers

On a voulu ouvrir bien grandes les portes ! Le jubilé a été pour l’ensemble de l’Institut une rare occasion pour  montrer au grand public le talent de ses artistes et artisans, avec pertes auditives. Il faut passer la barrière et aller sur la propriété pour voir de l’autre côté de l’Institut, et constater l’existence de la ferme agricole et de la ferme d’élevage, le bâtiment des ateliers d’ébénisterie et d’artisanat, les dortoirs et davantage. Dans le souci de maintenir le meilleur équilibre nutritionnel pour ces enfants défavorisés, l’administration investit à la fois dans la production vivrière et animale.

Les quatre Centres de l’Institut Montfort se sont rencontrés à la rue Duval

La célébration a occasionné un déplacement agréable des enfants sourds de la province vers Port-au-Prince. Il y eut donc beaucoup de monde à héberger pour deux nuits. En effet, les quatre Centres de l’Institut Montfort se sont rencontrés à la rue Duval pour crier et danser comme des sourds. La fête était belle. Les convives de l’Institut Montfort et des Filles de la Sagesse étaient disposés à vivre la journée des 300 ans et des 60 ans dans la joie et dans l’action de grâces. Rien ne semblait manquer à l’organisation pour donner de l’âme à ce grand acte de reconnaissance préparé pour les enfants et pour les amis de St Louis-Marie.

Les enfants des quatre Centres ont défié la surdité

Les enfants des 4 Centres ont tous accroché leurs talents et leurs métiers aux panneaux de la fête. Chacun a su distinguer son identité à la foire artisanale arrangée et aménagée dans des tentes. De la broderie à la couture, des nappes de table aux robes d’enfants, des meubles de salon à la chambre à coucher, l’admirateur est capable d’entrer en dialogue avec le/la jeune artisan/e.  À travers ce dialogue entre le créateur et l’observateur, l’Institut conduit ses jeunes personnes sur le chemin de l’autonomie, en soumettant l’handicap au travail intellectuel et manuel. Ces enfants ont follement amusé l’assistance avec des danses, des chorégraphies, et des scénettes dramatiques. Ils ont défié la surdité.

Il faut enfin signaler que l’ouverture de ce soixantième était agrémentée d’un repas délicieux.  Alors que les convives mangeaient des bouchées servies dès leur arrivée dans la salle transformée, tout à la fois, en théâtre et en réfectoire, les jeunes artistes, tous sourds, dansaient et mimaient le folklore.

Saint Louis-Marie, tes petits amis sourds ont jubilé aujourd'hui ! Veille sur cet Institut qui porte ton nom !
« Sois loué, Seigneur, pour tous tes bienfaits ! » Voilà le refrain idéal qui résume ce que nous avons vécu en la journée du 28 avril 2016.

Article available in Français English Espanol Italiano
Autres articles récents dans la section Actualité : Haïti
TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI
MIEUX-ETRE EN HAÏTI, QUELLE ALTERNATIVE ?
HAÏTI, UN DÉSASTRE SANS NOM !
HAÏTI : JÉRÉMIE, UNE VILLE DÉTRUITE !
L'INSTITUT MONTFORT - 60 ANS DE FONDATION
UNE LITANIE DE JOIES
Filles de la Sagesse – Canapé Vert
Filles de la Sagesse – Institut Montfort
MISE EN ROUTE DU NOUVEAU CONSEIL PROVINCIAL D’HAÏTI
Chatham-Haïti en courtepointe !
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse 2005-2014 Mentions légales