TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI

Sr Rani Kurian, fdls
Supérieure générale

 

Bien chères sœurs,

 

Je viens vous donner, par cette lettre, des informations au sujet du tremblement de terre qui a eu lieu en Haïti dans la nuit du 6 au 7 octobre. Ce matin, Sr Sandrale a écrit pour nous donner plus de nouvelles que je désire vous partager :

 

Hier soir à 20h13 un tremblement de terre a frappé le grand Nord du pays mais ce sont dans les villes Gros-Morne, Plaisance, Port-de-Paix et Saint Louis du Nord que les dégâts sont plus importants et des pertes en vies humaines enregistrées malheureusement. Grâce à Dieu, nos Soeurs Evodia et Marie Lunette Lamy de Saint Louis du Nord ont la vie sauve. Au Cap Haïtien et à Port-de-Paix les bâtiments ont tenu. Je n'ai pas tous les détails car je suis depuis hier, 4 heures avant le séisme, arrivée chez mes parents que je n'ai pas visités depuis début mai. La première secousse à Hinche, ici où je suis avec mes parents,  était forte mais aucun dégât n'a eu lieu Dieu merci.  

Pour nous, Filles de la Sagesse, la résidence des sœurs et notre école de Saint Louis du Nord sont très fissurées. La maison est inhabitable et l'école ne pourra plus fonctionner dans les locaux tels qu'ils sont. Voilà la situation. Les bâtiments en bois  avec la toiture en tôle très anciens et déjà en mauvais état sont très affectés et une des salles de classe du bâtiment en béton est détruite entièrement.  Vraiment malheurs sur malheurs nous arrivent et nous accablent. Mais nous continuons à garder confiance dans le Seigneur qui n’abandonnera pas son peuple.

Grande union de prière. Sr Sandrale Thomas

Photo "Radio Canada"

La maison de St-Louis du Nord est le deuxième lieu de l’implantation de la mission en Haïti donc elle remonte à la fin du 19ème siècle. Depuis le grand tremblement de terre, même si les maisons du Cap Haïtien et de Port de Paix n’ont pas été affectées, nos sœurs préfèrent dormir à l’extérieur sous la pluie car elles ont trop peur de dormir à l’intérieur. La zone du nord-ouest où a eu lieu le tremblement de terre est une des zones des plus pauvres du pays.

Je vous invite à partager cette nouvelle avec les sœurs de votre Entité et les inviter à  prier nos fondateurs et Notre-Dame du Perpétuel Secours qu’ils donnent le courage à nos sœurs et au peuple haïtien à faire face à une nouvelle épreuve qui s’ajoute en plus à leur grande précarité.

 

Avec mon affection et ma prière,

 

Pour plus d'information : Après un premier séisme meurtrier, une réplique secoue Haïti