FR / EN
Actualités
Vous êtes ici : Accueil / Bulletin N°4
09/03/2020

Bulletin N°4

Sr Rani Kurian fdls
Supérieure générale

Chères Sœurs,

Au mois de juin, nous célébrerons les 300 ans de l’arrivée de Mère Marie-Louise à St-Laurent-sur Sèvre. Pourquoi cette journée est-elle très spéciale pour nous, Filles de la Sagesse et pour la famille  Montfortaine en général ? Pourquoi nous souvenons-nous de cet évènement marqué par une pauvreté  extrême et par la souffrance alors que Marie-Louise a dû lutter pour établir la Maison-Mère ?

Dans une recherche constante de la Sagesse, Marie-Louise a ouvert son cœur et son esprit pour se laisser guider par l’Esprit. Elle a entendu l’invitation de la Sagesse à travers diverses personnes et évènements et restait attentive à discerner où la Sagesse la conduisait.

À une étape très importante de sa vie, ne sachant où aller et que faire, Marie-Louise a mis sa foi profonde dans les paroles de Montfort qu’un jour elle serait à la tête d’une grande Congrégation. Elle a écouté le conseil de M. Jacques Goudeau, chargé de la chapelle de Montbernage, de se rendre à St Laurent pour y établir la Maison-Mère. « …si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. » (Jn 12, 24) N’allait-elle pas à l’endroit où Montfort reposait, comme le grain qui meurt produit beaucoup de fruit ? Oui, le grain planté dans cette terre avait commencé à grandir, à s’étendre, révélant l’amour de la Sagesse pour l’humanité.

En repensant aux 300 ans de cheminement en tant que Filles de la Sagesse, nous pouvons constater que l’identité des Filles de la Sagesse a été marquée par un style de vie simple, par la souffrance, la mort, la pauvreté, et l’incertitude, pourtant toujours avec une recherche constante de révéler l’amour du Christ Sagesse partout où nous sommes. Les histoires de notre parcours nous furent racontées et transmises. Dès lors, pour beaucoup parmi nous, visiter la Maison-Mère est devenu une expérience de joie, avec un profond sens d’enracinement dans les dernières volontés et testament de Mère Marie-Louise qui demande à ses filles de ne jamais dévier de l’esprit primitif de notre Fondateur.

À travers les années, les vies engagées, audacieuses, courageuses, inaperçues ou inédites de beaucoup de nos Sœurs ont répandu le charisme et la spiritualité dans différentes parties du monde.

En cette occasion très spéciale, avec une profonde reconnaissance, nous dédions ce Bulletin « Sagesse internationale » aux membres aînées de la Congrégation. Elles sont la présence vivante de notre Mère Marie-Louise et transmettent l’héritage qu’elles ont reçu aux nouvelles générations.

Congrégation des Filles de la Sagesse

Je termine avec les paroles du Pape François 1 « Beaucoup de personnes ont besoin de vous et vous attendent. Des gens qui ont besoin de votre sourire amical pour leur redonner l’espoir ; de vos mains pour les aider à cheminer ; de vos paroles pour semer l’espérance dans leur cœur ; de votre amour à la manière de Jésus pour guérir leurs plaies profondes causées par la solitude, le rejet et l’exclusion. Ne cédez jamais à la tentation de ne référer qu’à soi, de se transformer en armée fermée sur soi même. Ne prenez pas non plus refuge dans le travail empêchant ainsi la puissance opérationnelle du charisme. Développez plutôt la créativité de la charité et faites l’expérience de la fidélité créative à
votre charisme. »

1 UISG Bulletin Numéro 169, 2019 Discours de sa Sainteté le Pape François aux participants à la 21e assemblée plénière de l’Union internationale des Supérieures Générales (UISG)

Mots clés :

Fonction